Le sentiment de la langue. Evasion, exotisme et engagement

Tunda Kitenge-Ngoy, Musanji Ngalasso-Mwatha dir., 
Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 
Collection des Études Africaines et Créoles, n°3, 2011.
 
Télécharger le bon de commande
 
Image2La conscience linguistique qui attache l’auteur à l’idiome du terroir explique non seulement le sens qu’il attribue aux mots de la langue et aux choses de la vie mais aussi la sensibilité exacerbée qu’il manifeste vis-à-vis des questions de langage dès qu’il s’engage dans l’activité littéraire en une langue seconde : la réflexion sur la problématique de la langue prend alors une place prépondérante. Cette « surconscience linguistique » pousse l’écrivain francophone, en raison de sa situation dans l’entre-deux linguistique et culturel, à penser en permanence son rapport à la langue d’écriture, une langue qui est rarement sa langue maternelle. Évasion, exotisme et engagement constituent un bon fil conducteur
pour une réflexion sur le sentiment de la langue par-delà les enjeux thématiques, narratifs et descriptifs. 
 
Ce livre, écrit par des scientifiques africains et non africains, tous professeurs de langue et littérature françaises dans diverses universités en France, en Afrique et en Amérique, rassemble des textes qui portent une réflexion approfondie sur la littérature coloniale et postcoloniale écrite par des auteurs francophones de langue maternelle française ou non. Sur la longue période qui va du XIXe au
XXIe siècle, il témoigne de la pluralité des acteurs/auteurs, de l’évolution des idées, de la diversité des thématiques, des motivations et des dynamiques à l’oeuvre.
 
Musanji Ngalasso-Mwatha est Professeur à l’Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 et Directeur du Centre d’Études Linguistiques et Littéraires Francophones et Africaines (CELFA).
 
Tunda Kitenge-Ngoy est Professeur de littérature francophone à l’Université de Gaborone (Botswana).