puce CLAREUne unité de recherche pluridisciplinaire en SHS

 

CLARE (Cultures Littératures Arts Représentations Esthétiques), Équipe d’Accueil 4593, est une unité de recherche en SHS de l’Université Bordeaux Montaigne, dont la spécificité est d’être fondamentalement pluridisciplinaire. Y sont représentées les disciplines HCERES suivantes :

logo CLARE acronyme

SHS4_1 Linguistique

SHS5_1 Langues/littératures anciennes et françaises, littérature comparée

SHS5_2 Littératures et langues étrangères, civilisations, cultures et langues régionales

SHS5_3 Arts

SHS6_1 Histoire

SHS6_2 Histoire de l’art

Avec une direction collégiale (directrice : Danièle James-Raoul ; directeur-adjoint : Pierre Sauvanet), bien adaptée à sa taille et à sa diversité interne, CLARE compte au 30 juin 2014, 63 membres personnels de l’unité (52 enseignants-chercheurs, désormais abrégés en EC ; 7 professeurs émérites, désormais notés PREM ; 4 PRAG-PCAP), 1 EC rattaché au MCC, 55 chercheurs associés actifs exclusivement rattachés à l’UR et 71 doctorants.

puce CLARECLARE : la refondation de l’EA 4198 LAPRIL

Créée en janvier 2011, l’EA CLARE est la refondation, suite à une crise interne, de l’EA LAPRIL (« Littérature, Arts, Pluridisciplinarité, Représentations, Imaginaire, Langage »), elle-même née en 2005, sous la responsabilité de Gérard Peylet, de la volonté d’exercer et d’organiser une réflexion pluridisciplinaire. Une fédération de différents centres de recherche de l’Université de Bordeaux 3 représentant différentes disciplines et venus s’agréger progressivement au LaPRIL (même acronyme en minuscules, traduction différente : « Laboratoire Pluridisciplinaire de recherches sur l’imaginaire appliqué à la Littérature »), issu du Centre sur l’imaginaire fondé en 1973 à Bordeaux par Claude-Gilbert Dubois, est à l’origine de cette équipe : en 2002, le CEREC (« Centre de Recherches sur le Classicisme Européen XVIIe-XVIIIe s. ») rejoignait le LaPRIL ; en 2003, c’était le tour de l’ERCIF, qui menait des « Recherches sur le Féminin et la création littéraire » ; en 2004, suivait une équipe émergente, ARTES (« Atelier de Recherches Transdisciplinaires Esthétique et Sociétés »), regroupant arts plastiques, esthétique, arts de la scène, musique, cinéma, audiovisuel ; enfin, en 2005, lors de la préparation du plan quinquennal, trois nouveaux centres ralliaient l’équipe : le Centre Montaigne (Études littéraires sur les Renaissances XIVe-XVIe s.), le CELFA (« Centre d’Études Linguistiques et Littéraires Francophones et Africaines ») et le CIRAMEC (« Centre d’Information et de Recherche sur l’Allemagne Moderne et Contemporaine »).

En quatre ans, tout en restant centré sur la question de la représentation, le domaine de recherche de la nouvelle unité de recherche était donc devenu véritablement pluridisciplinaire et s’était considérablement élargi puisqu’à la littérature s’étaient ajoutés les arts, les langues et les cultures. Le nouveau LAPRIL était né.

La crise ayant conduit à la création de CLARE en 2009 est née de divergences de vues essentielles sur la politique scientifique du LAPRIL. Cette crise appartient au passé. Les objectifs qui avaient présidé à la conception de CLARE ont été atteints : résoudre les problèmes apparus autour de l’élaboration du plan quinquennal précédent ; permettre à tous les membres de continuer leurs travaux personnels ou d’en initier de nouveaux dans de bonnes conditions tout en les incitant à participer à des projets communs fédérant les ressources, les énergies, les idées, autour d’une politique scientifique cohérente et dans un climat de confiance restaurée.

  • Direction 2011-2015 :

Nicole Pelletier, Directrice ; Danièle James-Raoul, Directrice adjointe.

  • Direction depuis 2016 :

Danièle James-Raoul, Directrice ; Pierre Sauvanet, Directeur-adjoint.

Consulter la composition du Conseil d'Équipe.

puce CLAREL'historique de notre site Internet

  2014 02 138X111

← L'historique de notre site Internet